Influence et réception du poète Martial, de sa mort à nos jours

Envoyer Imprimer

Influence et réception du poète Martial, de sa mort à nos jours

Université Paris Nanterre, 24-25 octobre 2019

Organisé par Étienne Wolff (équipe THEMAM, UMR 7041 ArScAn ; IUF)
Avec la collaboration du laboratoire « Renaissances » (CSLF, EA 1586)

Appel à contributions
Date limite : 31 mars 2019



Martial, poète ambigu, a connu une fortune des plus intéressantes : s'il a été relégué depuis le XIXe siècle au rang d'auteur mineur et licencieux, il n'en a pas toujours été ainsi. Sa réception au fil des siècles possède de multiples facettes, qu'aucune synthèse n'a jusqu'à présent abordées. Certes le sujet est immense, puisqu'il embrasse un arc chronologique très vaste et touche à des spécialités variées. Il s'agit en effet de relever les traces de Martial sur presque deux millénaires et dans des langues multiples (latin, français, italien, espagnol, anglais, allemand, etc.). La très grande variété des perceptions de Martial (à la fois modèle d'un genre et repoussoir face à l'épigramme grecque, auteur loué autant que détesté) ne peut qu'entraîner une égale variété de diffusion : les Epigrammes de Martial sont au fil du temps expurgées, morcelées, jointes à d'autres auteurs, puis publiées dans leur intégralité, et enfin imitées en latin ou en langue vernaculaire partout en Europe. Que ses œuvres soient lues à haute voix sous un portique de Rome ou distribuées sous le manteau, Martial n'a jamais laissé indifférent. À défaut de prétendre à l'exhaustivité, on essaiera de lancer des éclairages pluriels sur la fortune de Martial depuis le IIe siècle de notre ère jusqu'à nos jours dans une perspective européenne.


Seront accueillies des contributions portant sur les axes suivants (les exemples donnés sont indicatifs, et toute proposition hors de ces cadres est bienvenue):

I. Études synthétiques sur la réception de Martial : l'influence de Martial sur les épigrammatistes néo-latins dans leur ensemble, son rôle dans les traités théoriques, son influence sur la naissance du genre épigrammatique dans les littératures nationales sont des sujets possibles.
II. Études de cas : on accueillera ici les analyses sur la place de Martial chez un auteur particulier, ou la fortune d'une épigramme à travers les âges.
III. Perspectives éditoriales : on s'intéressera à la transmission manuscrite, aux éditions, traductions et adaptations des Epigrammes en tant que recueil, sans oublier les versions expurgées ou commentées.

L'enjeu de ce colloque est donc d'éclairer de manière multiple cette postérité en clair-obscur, en conviant non seulement des spécialistes des littératures latine et vernaculaires, mais également des chercheurs d'autres horizons pour analyser l'ensemble des aspects intellectuels, matériels, sociaux, moraux et esthétiques de cette postérité. Sont donc conviés à apporter leur contribution des chercheurs en philosophie, en histoire culturelle, des spécialistes de l'histoire du livre et de l'édition. Les œuvres de Martial et leurs réceptions permettront donc de dresser un échantillon de deux millénaires de créations et recréations littéraires en Europe.

La durée de chaque communication est fixée à 25 minutes maximum. La langue du colloque est le français, mais les langues européennes les plus fréquentes sont évidemment acceptées.
Les Actes du colloque seront publiés après relecture par le comité scientifique.
Les propositions de communication sont à adresser à Étienne Wolff (adda-wolff[at]wanadoo.fr) avant le 31 mars 2019.

L'organisation du colloque prendra en charge partiellement les frais de séjour (vraisemblablement deux nuitées au moins), dans la mesure de son budget et selon des modalités qui seront précisées ultérieurement. Les deux déjeuners seront offerts. Les frais de transport resteront à la charge des participants.

 

Lieu de la manifestation : Université Paris Nanterre
Organisation : Etienne WOLFF
Contact : adda-wolff[at]wanadoo.fr

 

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification