Pédagogies de la Renaissance et supports de l’écrit

Envoyer Imprimer

Pédagogies de la Renaissance et supports de l'écrit

Colloque universitaire, Bibliothèque humaniste de Sélestat (Bas-Rhin), jeudi 22 et vendredi 23 octobre 2020

Appel à contributions
Date limite : 01.09.2019



Les liens entre le monde des pédagogues et celui du livre, à la Renaissance, sont multiples et bien documentés. On se propose, dans le présent colloque, d'examiner de quelles façons les supports de l'écrit – imprimé, manuscrit – interviennent dans la conception, la diffusion et la réception des pédagogies de la Renaissance. Sans préjuger de leur caractère humaniste ou nécessairement novateur, il s'agira de traquer les manières dont les enseignants, dans des contextes institutionnels divers, se saisissent ou non des possibilités offertes par l'imprimerie, d'interroger la persistance des supports manuscrits, ou encore d'étudier les traces que les professeurs ou les lecteurs-étudiants ont laissées de leur travail et de leur compréhension sur des supports manuscrits (cahiers d'étudiants) ou imprimés (feuilles classiques, manuels, éditions de textes…). Jusqu'à quel point les usages de l'écrit facilités par l'un ou l'autre média influent-ils sur les pratiques scolaires ? Quelles évolutions dans la manière d'enseigner ou de suivre un cours peut-on déceler ? Quelles transformations, quelles réflexions pédagogiques suppose le passage d'un cours délivré dans un cadre précis, oralement, devant un auditoire limité et dans une « performance » singulière, à un ouvrage pédagogique, dont les lectorats peuvent être variés, et qui fige un contenu ? Dans quelle mesure les ouvrages pédagogiques produits sont-ils le reflet de cours délivrés in vivo, ou l'invention d'ouvrages spécifiques ? Et jusqu'à quel point des notes manuscrites peuvent-elles se faire l'écho d'un enseignement oral ? Comment les possibilités de l'imprimé conduisent-elles à l'invention de genres scolaires nouveaux ? Observe-t-on des spécificités liées à un maître, un collège marqué par une culture particulière, une ville ? Ces questions, non limitatives, pourront être étudiées dans un cadre géographique européen, dès débuts de l'imprimé à 1600, sur des ouvrages en langues latine, grecque, hébraïque ou vernaculaires.
Le colloque aura lieu à la Bibliothèque humaniste de Sélestat. Il se situe dans le sillage du travail mené à l'initiative de Christine Bénévent, Xavier Bisarro et Laurent Naas sur les Cahiers d'écoliers de la Renaissance (PUFR, 2019). La Bibliothèque humaniste de Sélestat est riche de documents particulièrement significatifs pour la thématique du colloque : cahier d'étudiant de Beatus Rhenanus, livres universitaires achetés par Beatus durant ses études et annotés, sur lesquels les intervenants pourront apporter leur éclairage s'ils le souhaitent.
Les propositions de communication donneront un aperçu de la contribution envisagée (200-300 mots), accompagné d'un titre et d'une brève présentation biographique. Elles sont à faire parvenir à l'un des membres organisateurs d'ici le 1er septembre 2019.

Lieu de la manifestation : Bibliothèque Humaniste de Sélestat
Organisation : Lucie Claire (Université de Picardie Jules Verne), Martine Furno (IRHIM – Ens Lyon), Anne-Hélène Klinger-Dollé (Université Toulouse Jean-Jaurès, IUF) et Laurent Naas (Bibliothèque Humaniste de Sélestat)
Contact : lucie.claire[at]u-picardie.fr, martine.furno[at]ens-lyon.fr, dolle[at]gmail.com, laurent.naas[at]ville-selestat.fr

 

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification