Respublica Litteraria: humanities, arts and sciences

Envoyer Imprimer

Conference in Classics and Ancient History

Panel 02 : Respublica Litteraria: humanities, arts and sciences (before the specialization of knowledge)

Appel à contributions
Date limite : 25 mars 2020

 

L'étude de la culture gréco-latine prend tout son sens dans une perspective historique qui va de l'Antiquité au monde moderne en passant par le Moyen Âge et l'Humanisme de la Renaissance.
Le concept de Respublica litteraria, utilisé pour la première fois par Francesco Barbaro dans une lettre écrite à un autre humaniste, Poggio Bracciolini (1417), met en évidence les liens entre les sciences humaines, les arts et les sciences sous le signe de l'unité de la connaissance, avant que n'ait lieu le « divorce » irréversible entre les sciences humaines et les sciences.
Cette expression désignait une communauté idéale (non institutionnalisée socialement ou juridiquement, mais réelle), qui rassemblait tous ceux qui étaient unis par leur intérêt pour les lettres, les études et les connaissances, et qui effectuaient un travail utile pour le bien commun, en particulier dans le domaine de l'éducation.
Au sein de l'humanisme chrétien, cette communauté cosmopolite a rassemblé des hommes et des femmes de différentes nations et croyances, et s'est développée principalement grâce à l'activité de l'imprimerie et à la multiplication des écoles et des collèges.
Le programme d'études des Jésuites suit un modèle épistémologique aristotélicien, mais rejette l'opposition traditionnelle entre l'éducation scolastique et l'enseignement humaniste, faisant d'eux des connaissances complémentaires et non rivales. Ainsi, les théologiens étaient aussi des grammairiens, des poètes, des dramaturges, des orateurs, des philosophes, des scientifiques, des conseillers des monarques et des confesseurs. Les missionnaires étaient des prédicateurs mais aussi des anthropologues, des linguistes, des médecins, des astronomes et des juristes.
La Respublica Litteraria (ou Litterarum), transcendant toutes les différences doctrinales, est devenue une nouvelle puissance spirituelle.
Le panel intitulé Respublica Litteraria : sciences humaines, arts et sciences (avant la spécialisation des savoirs) accueille les propositions de chercheurs de tout domaine de recherche, comme la littérature, la philosophie, l'art, l'histoire (principalement l'histoire des sciences et l'histoire de l'éducation), les études religieuses, la linguistique, la théologie, sur les thématiques suivantes : l'organisation de la connaissance, l'écriture scientifique et la science elle-même jusqu'au début des temps modernes (ce qui inclut l'humanisme et le post-humanisme), en relation avec les modèles épistémologiques hérités de l'Antiquité.

1. L'Arbor scientiarum ou l'organisation de la connaissance
● Unité de la connaissance : studia humanitatis, arts et sciences
● Organisation de la connaissance : encyclopédisme et hiérarchie des savoirs.
● Recherche de la division des sciences (et des domaines de connaissance) dans la production littéraire humaniste et jésuite.

2. L'écriture scientifique
● Rhétorique et philosophie naturelle. La philosophie naturelle comme texte.
● Recherches sur la nature : tradition classique et discours scientifique.
● Discours littéraire et discours scientifique sur la connaissance de la nature.
● Science et rhétorique : l'écriture scientifique à l'heure moderne.

3. La science elle-même
● La nature, l'homme et le cosmos, d'Aristote aux Conimbricenses.
● Aristotélisme et expérience.


Envoyer les propositions de communication avant le 25 mars aux adresses suivantes :
mmiranda[at]fl.uc.pt /// sophie.conte[at]univ-reims.fr
Langues acceptées: Anglais, Portugais, Espagnol, Français, Italien
Durée de la communication: 20 mn
Les propositions de communication doivent comporter les renseignements suivants :
● titre de la communication
● adresse électronique
● université
● résumé (250 mots maximum)
● 5 à 10 mots clés

Pour de plus amples informations concernant l'organisation de la « Conference in Classics and Ancient History » (Coimbra 2020) consulter le lien suivant : https://cechfluc.wixsite.com/ccah

Lieu de la manifestation : Coimbra
Organisation : Organisation du panel : Margarida Miranda (Université de Coimbra) et Sophie Conte (Université de Reims)
Contact : mmiranda[at]fl.uc.pt et sophie.conte[at]univ-reims.fr

Source : Conference in Classics and Ancient History

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification