Camenae n° 8

Envoyer Imprimer

Camenae n°8

 

Camenae n° 8 - décembre 2010

Ce numéro est composé de deux sections :
1. L'imagination / la fantaisie de l'Antiquité au XVIIe siècle. Textes édités par Nicolas Corréard, Alice Vintenon et Christine Pigné
2. La poésie médiévale entre langues latine et vernaculaire. Textes rassemblés par Florent Rouillé



 

1. L'imagination / la fantaisie de l'Antiquité au XVIIe siècle. Textes édités par Nicolas CORRÉARD (Université de Nantes), Alice VINTENON (Université de Paris X Nanterre) et Christine PIGNÉ (CPGE Poitiers)


Introduction par Christine Pigné et Alice Vintenon

I. Fantaisie et vraisemblance
1. Guido Giglioni : « The matter of the imagination. The Renaissance debate over icastic and fantastic imitation »
2. Alice Vintenon : « Phantasia loquitur : le problème de la réception des fictions de l'imagination dans la théorie littéraire du XVIe siècle »

II. Fantaisie et enargeia
3. Blandine Perona : « Imagination et rhétorique dans L'Ecclesiastes. Erasme lecteur de Quintilien »
4. Agnès Rees : « L'enargeia chez Ronsard : une poétique de la fantasie (1555-1560) »

III. Fantaisie et maladie
5. Violaine Giacomotto-Charra : « Faire voir pour guérir : imagination malade et imagination médecin dans Le Pourtraict de la santé de Joseph du Chesne »
6. Koen Veirmer : « Vampirisme, corps mastiquants et force de l'imagination. Analyse des premiers traités sur les vampires (1659-1755) »

IV. Fantaisie et amour
7. Karine Descoings : « Fantasma d'amore. Quand la bien-aimée vient hanter son poète (Antiquité et Renaissance) »
8. François Cornilliat : « Imaginer Minerve ? Horizons de la “fantasie” dans Le Panegyric du Chevallier sans reproche de Jean Bouchet »
9. Louis Picard : « “Monstres naiz dedans la fantaisie” : un aspect de la méditation amoureuse dans Le Premier Livre des Amours de Ronsard et Les Sonnets de Shakespeare »
10. Christine Pigné : « Le mouvement de l'imagination dans certaines pièces tardives de Ronsard »

V. Fantaisie et spiritualité
11. Alice Lamy : « L'ambivalence de la phantasia dans le premier humanisme parisien et ses valeurs noétiques et spirituelles : l'exemple de Pierre d'Ailly et de Jean Gerson »
12. Claire Bottineau-Sicard : « (15)42, année fantastique. Imaginaire et politique dans Les Visions d'Oger le Dannoys au royaume de fairie, Le Livre des visions fantastiques et Le Songe de Pantagruel, de François Habert »

VI. Philosophie et force de la fantaisie
13. Christophe Bouriau : « Dignité humaine et imagination selon Montaigne »
14. Olivier Guerrier : « Montaigne, les tours de la “fantasie” »
15. Emmanuel Buron : « Pragmatique de l'imagination. L'opinion dans le traité De la Sagesse de Pierre Charron »
16. Vincent Geny : « Malebranche héritier de Montaigne : un approfondissement de la doctrine de la force de l'imagination »
17. Raffaele Carbone : « Imagination, corps et rapports de pouvoir selon Malebranche »

 

 

2. La poésie médiévale entre langues latine et vernaculaire. Textes rassemblés par Florent Rouillé

Avant-propos par Florent Rouillé
1. Marie-Geneviève Grossel, « Les voix lyriques, l'incitation au chant : lecture parallèle des chansons d'amour des Trouvères et de la lyrique amoureuse latine »
2. Géraldine Châtelain, « Le poète et le parasite »
3. Florent Rouillé, « Ellebaut, lecteur d'Alain de Lille : deux écritures allégoriques en miroir »
4. Elsa Marguin-Hamon, « Exemples comparés de traitement du mythe et d'écriture mythographique à l'aetas ovidiana (XIIe-XIVe siècles) »
5. Johannes Bartuschat, « L'ekphrasis dans la poésie allégorique médio-latine et dans L'amorosa visione de Boccace »
6. Catherine Langlois-Pézeret, « Hugues Salel et Etienne Dolet : imitation/émulation autour de Madeleine de France, reine d'Ecosse »

Recension : Régis Lécu, L'Idée de perfection chez Giordano Bruno, Paris, L'Harmattan (collection « Ouverture philosophique »), 2003, 416 pages, par Laurence Boulègue.

Présentation de la revue

La revue Camenae publie en ligne des numéros thématiques, reflétant les intérêts de l'EA 4081 « Rome et ses renaissances »), c'est-à-dire l'exploration de la philosophie, de la littérature et des arts du monde romain antique, de la relation entre ces disciplines et de leur réception au Moyen Âge et à la Renaissance.
Elle est placée sous les auspices des « Camènes », ces nymphes prophétiques des bois et des sources, bien vite assimilées aux Muses par les Romains et tout aussi familières aux humanistes, pour que ce titre illustre à la fois la latinité, les « noeuds entre les arts » et la translatio imperii et studii, qui seront au coeur de nos préoccupations.
La revue n'est pas pour autant réservée aux membres de l'Equipe, mais est au contraire heureuse d'accepter toute proposition pour des numéros construits autour d'un thème précis et conçus dans le même esprit, pour une approche de la culture classique (en latin et aussi en vulgaire) dans la pluridisciplinarité et la diachronie ; nous publions volontiers aussi le cas échéant des numéros réservés à l'Antiquité, ou au Moyen Âge ou à la Renaissance. Nous sommes également ravis de mêler, dans les numéros de Camenae, les textes de collègues chevronnés à des travaux de collègues plus jeunes. Les langues européennes les plus courantes (français, anglais, allemand, néerlandais, italien, espagnol) sont en usage pour les contributions.
Les revues en lignes offrent des facilités de diffusion, une simplification relative de la logistique, la rapidité de l'information. Elles permettent au lecteur d'imprimer facilement, en format PDF non modifiable, l'article de son choix. Elles sont pourtant encore considérées avec un peu de méfiance dans le monde des lettres. Pour garantir la qualité de nos publications, nous avons réuni un comité scientifique composé de spécialistes internationaux réputés dans les diverses disciplines auxquelles nous touchons, qui aident le comité de rédaction à superviser les numéros de Camenae :
Béatrice Bakhouche, professeur de latin l'Université de Montpellier
Mauro Bonazzi, professeur de philosophie antique à l'Università degli Studi de Milan
Evrard Delbey, professeur de latin à l'Université de Nice
François Dolbeau, directeur d'études en Moyen Âge latin à l'E.P.H.E.
Max Engammare, directeur des éditions Droz, Genève
Philip Ford, professeur de littérature française et latine à l'Université de Cambridge
Sylvie Franchet d'Esperey, professeur de latin à l'Université de Bordeaux
Giovanna Garbarino, professeur de latin à l'Université de Turin
Frédéric Gros, professeur de latin à l'Université de Paris XII-Créteil
Danièle James-Raoul, professeur de latin médiéval à l'Université de Bordeaux
Virginie Leroux, maître de conférences à l'Université de Reims/ IUF
Jan Papy, professeur de littérature latine de la Renaissance à l'Université de Leuven
Mariangela Regoliosi, professeur de littérature humaniste à l'Université de Florence
Grete Reydam-Schils, professeur de latin à l'Université Notre-Dame, Indiana
Wim Verbaal, professeur de latin classique et médiéval à l'Université de Gand
Ana Vian, professeur de littérature espagnole de la Renaissance, Université de Madrid
Vincent Zarini, professeur de latin tardif à l'Université de Paris IV
Nous publions deux numéros par année universitaire.

Comité de rédaction :

Hélène Casanova-Robin (Paris IV), Perrine Galand (E.P.H.E.), Sylvie Laigneau (Dijon), Valéry Laurand (Bordeaux), Virginie Leroux (Reims/I.U.F.) et Carlos Lévy (Paris IV)
Responsable de la mise en ligne : Virginie Leroux

 

Source : Fabula

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification