P. Sicard, Iter victorinum

Envoyer Imprimer

sicard.jpg

Patrice Sicard, Iter victorinum. La tradition manuscrite des œuvres de Hugues et de Richard de Saint-Victor. Répertoire complémentaire et études, Turnhout, 2015.

Éditeur : Brepols
Collection : Bibliotheca Victorina, 24
904 pages
ISBN : 978-2-503-55492-1
150 €

 


En 1976, Rudolf Goy recensait quelque 1350 manuscrits comportant une ou plusieurs œuvres de Hugues de Saint-Victor; en 2005 son répertoire des manuscrits de Richard de Saint-Victor (Bibliotheca Victorina, 18) repérait 900 témoins. Depuis 1975 ont vu le jour quelque 250 catalogues de manuscrits et des descriptions de fonds de bibliothèques sont désormais « en ligne »: un travail de « filtrage » s'imposait. Des catalogues, restés inaccessibles, ont pu être atteints. L'examen direct de très nombreux témoins pour l'édition en cours de Hugues au Corpus christianorum a repéré maints textes victorins encore passés inaperçus. Enfin, d'autres sources de renseignements devaient être interrogées : descriptions de manuscrits accompagnant des entreprises d'édition de corpus entiers, répertoires thématiques, introductions des grandes collections.
Un dépouillement systématique de cet ensemble a permis d'élargir considérablement le nombre des mss recensés des deux grands Victorins. En bien des cas, on a pu apporter des précisions ou rectificatifs (datations, origine, foliotations) aux données premières. Sont signalés en leur lieu les apports des dernières années touchant l'histoire littéraire ou la critique d'authenticité.
Ce répertoire s'est également proposé un relevé méthodique des manuscrits des « Miscellanées » hugoniennes, jusque-là sommairement signalés. On a localisé les pieces de ce corpus spécifique et évolutif, réunies par Hugues ou le premier éditeur médiéval de ses œuvres, et indiqué celles auxquelles fut parfois conférée une autonomie, celles auxquelles devra s'intéresser la critique d'authenticité, celles enfin qui, encore inédites, sont à considérer comme authentiques.
Pseudépigraphes et œuvres inauthentiques ont été répertoriés avec, quand on l'a pu, l'attribution portée par les manuscrits, qui peut aider à discerner les points d'émergence de ces attributions fautives.
Sont relevés épitaphes, notes biographiques,miniatures et enluminures, mentions et éléments relatifs à des œuvres hugoniennes ou ricardiennes. Un index cumulatif des deux répertoires antérieurs et du présent Iter est joint.

Chercheur associé à l'Institut de recherche et d'histoire des textes (CNRS), Patrice Sicard codirige les collections Bibliotheca victorina, Sous la Règle de Saint-Augustin et la série Hugonis de Sancto Victore opera du Corpus Christianorum. L'essentiel de son œuvre – études ou éditions critiques – est dédié à l'école de Saint-Victor et à la mystique médiévale.

 

Source : Brepols

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification