L.-N. André, Game of Rome. L'Antiquité vidéoludique

Envoyer Imprimer

Laury-Nuria André, Game of Rome. L'Antiquité vidéoludique, Paris, 2016.

Éditeur : éditions Passage(s)
Collection : Essais
111 pages
ISBN : 979-10-94898-11-6
12 euros

Que regardons-nous, lorsque, avatars d'un jeu vidéo antiquisant, nous observons l'ensemble des paysages et décors qui servent d'écrin à l'action vidéoludique ? De quelle nature relève ce « quelque chose d'antique » ? De quel référent s'agit-il ? C'est l'enjeu de cet ouvrage. De l'Antiquité, il en sera question tout au long de notre réflexion. Elle est la figure du désir et de l'absence. Elle est ruine, abandon, oubli, mort. Mais elle est aussi résistance, lutte contre l'oubli. Pourquoi les jeux vidéo ? Parce qu'en s'emparant de la culture antique, ils (re)dessinent les contours d'un héritage qui se singularise car « [il] n'est précédé d'aucun testament » (René Char). Cette réception de l'Antiquité est le propre de notre société car, du fait de sa nature médiumique, le jeu vidéo donne une version autre de l'Antiquité : en interrogeant cet autre, on voit émerger une esthétique vidéoludique et une poétique de la réception.

Docteur de l'ENS de Lyon, Laury-Nuria André enseigne dans le Supérieur les Langues anciennes et l'Histoire de l'Art antique. Spécialiste de l'épopée et du paysage, plasticienne et romancière, elle interroge la place de l'Antiquité dans la culture contemporaine.

 

Source : http://www.editionspassages.fr/

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification