I. Bergasa et É. Wolff, Épigrammes latines de l'Afrique vandale (Anthologie latine)

Envoyer Imprimer

bergasa.jpg

Ingrid Bergasa et Étienne Wolff, Épigrammes latines de l'Afrique vandale (Anthologie latine), Paris, 2016.

Éditeur : Les Belles Lettres
Collection : Fragments
267 + CV pages
ISBN : 978-2-251-74217-5
45 euros


Les épigrammes présentées ici ont été composées à la fin du règne des rois vandales en Afrique du Nord et rassemblées vers les années 530 dans un recueil auquel on donne le nom d'Anthologie latine. Elles sont données pour la première fois en traduction française. Certaines de ces épigrammes constituent des recueils, d'autres sont isolées ; plusieurs pièces sont anonymes, mais on peut citer parmi les poètes les noms de Symphosius, Luxorius, Felix, Coronatus ou Caton.
Ces poèmes illustrent, tant par leurs thèmes que par leurs formes, toute la variété du genre épigrammatique, genre mineur dans la classification antique, mais manifestement prisé par les lecteurs de l'époque, sans doute pour son mélange de légèreté, d'humour parfois leste, d'érudition et de préciosité. L'ensemble forme, à côté du poète Dracontius, une part importante de la production poétique africaine tardive. Ces épigrammes donnent également une idée de la vie quotidienne à Carthage sous la domination vandale ainsi que du milieu des grammairiens ou des lettrés romains auquel les auteurs appartenaient.

 

Source : Les Belles Lettres

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification