L. Guichard, A. Gutsfeld et F. Richard (éd.), Constantin et la Gaule. Autour de la vision de Grand

Envoyer Imprimer

constantin_et_la_gaule_autour_de_la_vision_de_grand.jpg

Laurent Guichard, Andreas Gutsfeld et François Richard (éd.), Constantin et la Gaule. Autour de la vision de Grand, Nancy, 2016.

Éditeur : De Boccard
Collection : Études d'archéologie classique, 16
296 pages
ISBN : 978-2-913667-46-4
30 €

Les textes rassemblés dans ce volume sont issus du colloque international tenu à Grand et à Domrémy-la-Pucelle, dans les Vosges, les 6 et 7 octobre 2010, à l'occasion du mille sept centième anniversaire de la vision païenne de Constantin, que Camille Jullian, le grand historien de la Gaule, proposait justement de situer à Grand.
De l'empereur Constantin (306-337), on retient en premier lieu la conversion au christianisme, l'orientation donnée aux relations entre l'Église et l'État, ainsi que la fondation de Constantinople. Mais ne voir en Constantin que l'homme du Pont-Milvius et le fondateur de la Nouvelle Rome serait incomplet : les années gauloises de son règne, de 306 à 316, ont aussi constitué une période très importante. Car c'est dans ces provinces occidentales que, succédant à son père, il s'empare de la pourpre et réussit à la garder. Point de départ pour ses conquêtes ultérieures, théâtre peut-être de sa conversion au christianisme ; laboratoire aussi des grandes réformes du règne, telle est la Gaule pour Constantin. Avant de prendre l'essor qu'on connaît, c'est donc en Gaule que son pouvoir et son destin s'enracinent.
Les quatorze contributions rassemblées dans ce volume, oeuvres de chercheurs français et allemands, confrontent les points de vue sur le début du règne de Constantin et sur les liens unissant Constantin et la Gaule.
La réflexion et le parcours proposés prennent pour point de départ Grand, théâtre supposé de l'épiphanie apollinienne, ainsi que les visions constantiniennes, de Grand ou d'ailleurs. La deuxième partie du volume se consacre ensuite aux questions religieuses, païennes et chrétiennes, et souligne l'importance de ces années gauloises pour l'évolution religieuse de Constantin. Enfin, la dernière partie du volume s'intéresse à la Gaule de Constantin, et à la politique menée par ce dernier dans les territoires qu'il gouvernait au début de son pouvoir.

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification