Isidore de Séville, Étymologies, livre XV

Envoyer Imprimer

isidore.jpg

Isidore de Séville, Étymologies, livre XV. De aedificiis et agris / Constructions et terres. Édité et traduit par Jean-Yves Guillaumin, Paris, 2016.

Éditeur : Les Belles Lettres
Collection : Auteurs latins du Moyen Âge
XXX - 264 pages
ISBN : 978-2-251-33655-8
55 €


Isidore de Séville, dans le livre XV de ses Étymologies, propose d'abord un voyage géographico-historique faisant découvrir, grâce à de courtes notices, les villes du bassin méditerranéen qui ont marqué les traditions judéo-chrétienne et gréco-romaine. C'est ensuite une « ville-modèle » qu'il explore et reconstruit, en mettant en rapport ses différents aspects, urbanistiques, architecturaux et même sociaux, caractéristiques de l'Antiquité classique puis de l'Antiquité tardive. La perspective s'élargit enfin à la structuration du territoire de la cité : routes, limites de propriétés, catégories des terres.
Puisant à toutes les sources disponibles, que l'édition s'attache à identifier, Isidore reprend aussi bien des notices d'auteurs techniques que, souvent, des éléments de la littérature biblique et chrétienne ; car c'est à des lecteurs promis à des fonctions d'Église qu'il entreprend d'expliquer le fonctionnement de la cité des hommes.


Source : Les Belles Lettres