A. Bérenger, Le métier de gouverneur dans l'empire romain

Envoyer Imprimer

berenger_gouverneur.gif

A. Bérenger, Le métier de gouverneur dans l'empire romain, Paris, 2014.

Éditeur : De Boccard
Collection : De l'archéologie à l'histoire
544 pages
ISBN : 978-2-7018-0350-0
59 €

Dans chacune des provinces qui constituaient l'empire romain, le gouverneur, issu de l'un des ordres supérieurs de la société romaine, était sans conteste le plus haut représentant de l'Etat. L'objectif de cet ouvrage est de proposer une étude du métier de gouverneur, selon toutes ses facettes, sans se limiter aux aspects purement institutionnels. Ce travail, qui s'inscrit dans le champ des études sur l'histoire administrative du monde romain, privilégie une étude portant sur le long terme et embrassant l'ensemble des provinces de l'empire. Après un chapitre liminaire consacré aux étapes préalables à l'entrée dans la province, l'étude porte sur les conditions dans lesquelles s'exerçait la fonction de gouverneur : si des pouvoirs extrêmement étendus lui étaient conférés, les normes qui encadraient sa mission mettaient des limites précises à son pouvoir. Les quatre chapitres suivants ont été consacrés aux fonctions essentielles du gouverneur : rendre la justice, maintenir l'ordre, garantir la pax deorum et contrôler la province en surveillant les cités et en veillant à l'entretien des infrastructures. Enfin, un dernier volet de cette enquête est consacré aux relations qui pouvaient se nouer entre le gouverneur et ses contemporains : les notables et les autres habitants de sa province ; ses subordonnés et les autres représentants de l'Etat romain ; mais aussi son réseau clientélaire et amical, dont les pressions pouvaient se faire sentir, même de l'autre extrémité de l'empire. Quelle que soit sa puissance théorique, tout gouverneur devait donc faire preuve d'une réelle habileté politique pour survivre au mieux à sa fonction.

Source : De Boccard

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification