G. Scafoglio, Ajax. Un héros qui vient de loin

Envoyer Imprimer

Giampiero Scafoglio, Ajax. Un héros qui vient de loin, Amsterdam, 2017.

Éditeur : Hakkert
Collection : Classical and Byzantine Monographs
142 pages
ISBN : 9789025613259
32 euros

Ajax est un personnage important à la fois dans l'Iliade et dans certains poèmes cycliques, notamment l'Éthiopide et la Petite Iliade, où il est le protagoniste d'un épisode très intéressant et éthiquement douteux : à savoir le ‘jugement des armes', avec ses conséquences tragiques (la folie et le suicide du héros, qui pose aussi la question du destin à réserver à son corps). De plus, la mémoire des événements concernant Ajax est également présente dans l'Odyssée, qui peut servir de trait d'union entre l'Iliade et le cycle épique. Ce personnage m'a offert l'occasion d'aborder les épopées homériques et cycliques à travers une approche transversale, suivant le développement du sujet mythique d'une œuvre à l'autre, à partir de la tradition orale.


La première étape de ce parcours ne peut être que l'interprétation des textes homériques, qui constituent un témoignage très important, mais pas toujours simple à examiner et à évaluer, à propos des nombreuses et différentes légendes qui étaient diffusées dans la tradition orale au cours des siècles précédents, à partir de l'époque mycénienne. En effet, l'Iliade et l'Odyssée ont incorporé beaucoup de matériel mythologique concernant des événements antérieurs et postérieurs à leurs sujets : le personnage d'Ajax lui-même provient d'un passé plus lointain que la plupart des héros homériques. Dans le même temps, l'Odyssée évoque certains faits du passé, dont Ajax a été le protagoniste (en particulier, la dispute avec Ulysse à l'égard des armes d'Achille et ses conséquences funestes). Bien sûr, il faut admettre qu'il n'est pas facile, et il n'est pas toujours possible, de reconstruire la tradition orale à partir de l'épique homérique, dans la mesure où cette dernière ne donne pas une vision claire sur le substrat culturel, ne le reproduisant pas de façon systématique et objective : en réalité, elle le retravaille et l'intègre à l'intérieur d'une narration complexe, qui n'est pas exempte d'éléments innovants. C'est pourquoi les déductions qu'on tire du récit homérique sont nécessairement à vérifier au moyen d'une analyse comparative avec des preuves externes.

La deuxième étape, qui est étroitement liée à la première, est l'interprétation des fragments des poèmes cycliques et des témoignages qui les concernent. Ces textes posent de nombreux problèmes, à partir de la fiabilité des sources littéraires, fiabilité qui ne peut pas toujours être considérée comme acquise et qui doit être évaluée au cas par cas. Le texte des fragments est également problématique (en raison de la tradition indirecte) et exige très souvent un travail de révision et/ou d'exégèse, tout en accordant une attention particulière à leur forme linguistique et à leur signification littérale, sans hésiter à proposer des corrections, le cas échéant. L'analyse ‘interne' des fragments est suivie par la reconstruction de leurs contextes à travers l'examen comparatif de toutes les sources possibles d'informations, y compris les poèmes homériques. En outre, je prends également en considération les témoignages iconographiques, qui fournissent des renseignements précieux sur les légendes qu'ils représentent, ainsi que sur les œuvres littéraires desquelles ils sont probablement inspirés.

La troisième étape concerne l'interprétation du personnage et de son histoire, l'explication analytique de ce qu'il est, de ce qu'il fait et de ce qui lui arrive, dans le cadre des différents poèmes. Il va sans dire que cela est possible principalement, sinon exclusivement, pour l'Iliade et l'Odyssée que nous lisons intégralement, tandis qu'il n'en est pas de même pour les poèmes cycliques, dont nous possédons trop peu pour avoir une idée claire et précise de la signification d'un personnage et de certains événements particuliers par rapport au contexte global du récit. Toutefois j'ai formulé quelques hypothèses (dans la mesure du possible, avec toute la prudence qui s'impose) sur la base des témoignages. J'ai essayé même d'obtenir une vision d'ensemble, d'esquisser une interprétation du mythe d'Ajax dans l'épopée archaïque, en considérant son évolution d'une œuvre à l'autre (autant que possible) : ceci représente la quatrième et dernière étape de ce parcours, ainsi qu'une partie considérable de l'histoire de la phase la plus ancienne de la culture grecque, dans laquelle le personnage d'Ajax semble jouer un rôle important.

 

 

 

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification