R. Miguel Franco et J. C. Martín-Iglesias (éd.), Braulio Caesaraugustanus - Epistulae, Confessio uel professio Iudaeorum ciuitatis Toletanae

Envoyer Imprimer

cc.jpg

Ruth Miguel Franco, adiuuante José Carlos Martín-Iglesias (éd.), Braulionio Caesaraugustanus - Epistulae, Confessio uel professio Iudaeorum ciuitatis Toletanae, Turnhout, 2018.

Éditeur : Brepols
Collection : Corpus Christianorum. Series Latina 114B
CCLXI + 171 pages
ISBN : 978-2-503-58239-9
€250 (excl. TVA + shipping)

Étude et édition critique du corpus épistolaire de Braulion de Saragosse (y compris les lettres échangées avec Isidore de Séville) et de la profession de foi des Juifs de Tolède composée vraisemblablement par ce même auteur.
Le corpus épistolaire de Braulion de Saragosse est le plus important de l'Espagne wisigothique. Il comporte non seulement plusieurs lettres de cet évêque, mais aussi d'autres écrites par des personnages éminents de l'époque, comme des rois, des évêques, des abbés et des nobles wisigoths. Hors de ce corpus (dont on ne connaît qu'un seul manuscrit), on a conservé des lettres de Braulion envoyées à Isidore de Séville et transmises, avec les réponses du dernier, dans les manuscrits des Étymologies. Là elles avaient été ajoutées comme une sorte d'introduction à l'encyclopédie d'Isidore lors de la révision effectuée par Braulion. Dans ce volume, toutes ces lettres sont éditées et étudiées, y compris les lettres-préfaces des Étymologies. Un autre œuvre qu'on peut avec vraisemblance attribuer à Braulion est la profession de foi catholique, signée en 637 et adressée au VIe Concile de Tolède, notamment par les Juifs de cette ville qui, baptisés après avoir abjuré le judaïsme, étaient retournés néanmoins à leur ancienne foi. Cette profession de foi comporte un credo trinitaire, la virginité de Marie, et l'incarnation et résurrection de Jésus-Christ, et les signataires s'engagent à transmettre la foi chrétienne à leurs descendants. Ce document reçoit ici pour la première fois une édition vraiment critique.


Ruth Miguel Franco, enseignant-chercheur à l'Université des Îles Baléares, est l'auteur de plusieurs éditions et traductions de textes latins du Moyen Âge et de la Renaissance. Elle a travaillé aussi sur les chartes de l'Espagne médiévale.
José Carlos Martín-Iglesias, maître de conférences à l'Université de Salamanque, est l'auteur d'une dizaine de livres et d'une centaine d'articles sur la littérature latine de l'Espagne tardo-antique et médiévale, du IVe au XVe siècle.

 

 

Source : http://www.brepols.net

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification