Revue de philologie de littérature et d'histoires anciennes 89.2

22520100685900l.jpg

Revue de philologie de littérature et d'histoires anciennes 89.2 (2015), Paris, 2017.

Éditeur : Klincksieck
284 pages
ISBN : 978-2-252-04077-5
49 €

Janick Auberger
On est toujours le barbare de quelqu'un… Les Barbares dans la Guerre des Goths de Procope
Bernadette Morin
Σκύφος et σκάφος : la « vaisselle » de l'ivresse d'Héraclès a-t-elle à voir avec le « vaisseau » qui transporte Alceste sur l'Achéron ?
Richard Faure
La séquence [terme défini + ὅστις] en grec classique. Valeur causale ou énonciative ?
Tatiana Taous
Proeliārī et quelques constructions à verbe support en proelium : recherche diachronique sur les contextes d'emploi

Lire la suite...
 

A. Sueur et P. Dubreuil (éd.), Joachim Burmeister. Poétique musicale. Suivi de David Chytraeus. De la Musique

rhuthmos_burmeister.jpg

Agathe Sueur et Pascal Dubreuil (éd.), Joachim Burmeister. Poétique musicale. Suivi de David Chytraeus. De la Musique, Paris, 2017.

Éditeur : Rhuthmos
Collection : Rythmologies
288 pages
ISBN : 979-10-95155-17-1
18 €

La Poétique musicale de Joachim Burmeister (1606) est le texte incontournable pour qui souhaite découvrir et étudier la rhétorique musicale et les fondements de l'art musical baro­que. Engagé dans une brillante défense et illustration de cet art, le théoricien lui applique les catégories rhétoriques d'Aristote et de Quintilien, expliquant et enseignant la composition par les lois de la grammaire musicale, définissant les figures ou les ornements qui engendrent le rythme de l'œuvre. Ainsi naît le style de chaque compositeur. L'horizon de la Musica poetica est la prononciation éloquente qui donnera sa splendeur, son éclat et sa vigueur à chaque pièce musicale.
En complément de cette traduction on trouvera ici d'autres textes de Burmeister qui illustrent la richesse et la profondeur de sa réflexion, mais aussi la traduction inédite du petit traité de son contemporain David Chytraeus, De la Musique (1595). Autant d'occasions de se plonger dans un monde et une culture où, à l'aube du XVIIe siècle, une révélation s'impose : la voix, le discours, l'harmonie et le rythme doivent s'unir pour séduire et toucher les auditeurs, grâce à une éloquence totale.
Les textes de Burmeister et de Chytraeus sont tous traduits du latin.

Lire la suite...
 

A. Deyber, Vercingétorix chef de guerre

vercingetorix_chef_de_guerre_deyber_martin.jpg

Alain Deyber, Vercingétorix chef de guerre. Préface de Paul-Marius Martin, Chamallières, 2017.

Éditeur : Lemme Edit
240 pages
ISBN : 978-2-917575-66-6
22 €


Aucun auteur jusqu'à maintenant n'avait rigoureusement étudié Vercingétorix comme chef de guerre. Que sait-on de la formation militaire de ce célèbre Arverne , Comment a-t-il pu, en peu de temps, abandonner Avaricum, remporter une victoire éclatante à Gergovia, et être battu à Alesia, alors que son armée et celle de "secours" n'étaient pas détruites? L'organisation de l'armée gauloise, ses effectifs, son équipement, son entraînement, son fonctionnement, y seraient-ils pour quelque chose? Vercingétorix vivait-il au contact de ses hommes? savait-il se montrer convaincant vis-à-vis de ses pairs, et ceux-ci lui sont-ils restés fidèles ou au contraire l'ont-ils trahi, Etait-il indifférent aux difficultés de ses compatriotes? Comment se sont déroulés les derniers jours de son existence? Peut-on encore croire César, quand celui-ci clôt son De Bello Gallico sur l'image d'une Gaule vaincue et soumise à Rome?
Cet ouvrage répond à toutes ces questions sur la base des recherches les plus récentes, et démontre qu'en dépit des défauts qui lui sont imputés à tort, Vercingétorix peut assurément figurer parmi les grands commandants de l'Histoire.

 

Source : lemmeedit.com

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification