Grégoire le Grand, Registre des Lettres t. VI (livres X-XI)

grgoire.png

Grégoire le Grand, Registre des Lettres, t. VI (livres X-XI). Texte latin de Dag Norberg (CCSL 140 A). Traduction, introduction et notes par Bruno Judic, Paris, 2024.

Éditeur : Éditions du Cerf
Collection : Sources chrétiennes, 642
448 pages
ISBN : 9782204157544
59 €

Ces livres X et XI de la correspondance du pape Grégoire le Grand couvrent les neuvième et dixième années de son pontificat, de septembre 599 à août 601. C'est une période de grande instabilité politique, avec l'établissement de royaumes « barbares », et l'Italie est en proie aux guerres incessantes, aux épidémies, et même aux inondations. La situation va jusqu'à inspirer à l'auteur des propos sur la fin du monde. Malgré une santé fragile dont il lui arrive de se plaindre auprès de familiers, le pape doit faire face. Liturgie, exégèse, théologie, droit canon, mais aussi formation des clercs, gouvernement des monastères, rapports entre Orient et Occident… : le territoire à gérer est vaste, les préoccupations sont variées, et les litiges, nombreux. Mesuré dans ses réponses, sévère parfois, Grégoire doit aussi se montrer diplomate envers les autorités impériales aussi bien que les monarchies franques des Lombards. Soucieux également d'évangélisation, il continue à soutenir à distance la mission d'Augustin de Cantorbéry qu'il avait envoyé en Angleterre en 597. Ce volume complète ceux déjà parus dans la collection des Sources Chrétiennes, à savoir les tomes I (livres I-II, SC 370-371), II (livres III-IV, SC 520) et VII (livres XIIXIV, SC 612).

Lire la suite...
 

L. F. Carbone, Local Coinages in a Roman World

ans_local_coinages_vol.1.jpg

Lucia F. Carbone, Local Coinages in a Roman World (Second Century BC–First Century AD), New York, 2024.

Éditeur : American Numismatic Society
Collection : American Numismatic Society
2 vols: xvi, 560 p. pages
ISBN : 978-0-89722-401-7
€ 327,00 (Excl. VAT)

The Richard B. Witschonke Collection of more than 3,700 coins, now in the collection of the American Numismatic Society, provides the historical and numismatic prologue to the study of Roman provincial coinage. Most of the specimens are of great historical and numismatic value, as explained in the historical introductions preceding each of the 36 sections of this catalogue. This collection offers a unique overview of the diverse ways in which the monetary systems of the Mediterranean basin responded to the Roman conquest in the second and early first centuries BCE and to the related necessity of interconnectivity.

Lire la suite...
 

Jérôme, Contre Jovinien. Livre I

jrme.png

Jérôme, Contre Jovinien. Livre I. Texte, introduction, traduction et notes par Luce Savoye, Paris, 2023.

Éditeur : Éditions du Cerf
Collection : Sources Chrétiennes, 637
560 pages
ISBN : 9782204151597
54 €

Jérôme est fixé à Bethléem depuis quelques années quand on le sollicite pour réfuter les thèses hérétiques d' un certain Jovinien, qui jettent le trouble dans les milieux romains. Ce moine affirme en particulier l' égalité de tous les chrétiens, indépendamment de leur état de vie – vierges, veufs ou mariés – et de leurs mérites. En quelques mois, au cours de l' année 393, le Stridonien rédige un traité en deux livres, dont le premier, entièrement consacré à montrer la supériorité de la virginité sur le mariage, provoque un scandale à Rome.
« L' affaire Jovinien » témoigne des débats autour de l' ascétisme qui agitent les dernières années du iv e siècle. Dans ce traité, Jérôme se montre un redoutable polémiste : du dénigrement de l' adversaire à l' érudition biblique et profane, toutes les armes sont bonnes. « Œuvre la plus brillante et l' une des plus soignées de Jérôme » selon F. Cavallera, le Contre Jovinien apparaît comme un chef-d' oeuvre de virtuosité stratégique, apte à susciter l' intérêt de la critique moderne.

Lire la suite...
 

Varron, La Langue latine. Livre X

varron.jpg

Varron, La Langue latine. Tome VI : Livre X. Texte établi, traduit et commenté par Guillaume Bonnet, Paris, 2024.

Éditeur : Les Belles Lettres
Collection : Collection des universités de France
XL-120 pages
ISBN : 9782251015019
35 €

Après un livre VIII attaquant le rôle moteur de l'analogie, puis la réplique donnée dans le livre suivant, voici donc venu le temps d'une reprise de la question : c'est le sujet du livre X, incontestablement le plus important de toute La langue latine. Les modernes, habitués à la structure dialectique thèse-antithèse-synthèse, attendraient, en guise de conclusion, une reprise équilibrée des deux points de vue. Est-ce ce qu'il faut lire ici ? Non, sans doute, et d'abord parce que Varron, dans ce troisième temps, ne concède cependant que fort peu aux arguments anomalistes, ce qui écarte l'idée d'une synthèse prenant à l'un et à l'autre camp de manière plus ou moins équilibrée. On a vu par ailleurs (cf. l'introduction au livre IX) que Varron a inversé l'ordre qui nous serait naturel, en présentant d'abord les arguments contre l'analogie. Alors qu'il comptait globalement s'y ranger, on aurait attendu en ouverture une défense de l'analogie, contrebattue, puis finalement enrichie dans le livre X ; au lieu de quoi, il donne deux livres consécutifs sur l'analogie, IX puis X. Sans doute respectait-il, ce faisant, la chronologie de la querelle, qui a vu les tenants de l'anomalie se positionner contre un discours en place, lequel réagit alors à leurs attaques ; mais cette disposition a aussi un intérêt stratégique. En effet, constituant sous une forme assez intuitive le fond général du tableau, l'analogie contestée par les anomalistes du livre VIII a été d'abord rétablie dans ses droits par les Alexandrins du livre IX. Il est alors loisible à Varron de reprendre la question pour développer une version plus riche et nuancée, et par là d'autant plus incontestable : la sienne.

Lire la suite...