J. Delmulle, Prosper d'Aquitaine contre Jean Cassien

Envoyer Imprimer

tema_91_.jpg

Jérémy Delmulle, Prosper d'Aquitaine contre Jean Cassien, Turnhout, 2019.

Éditeur : Brepols
Collection : Textes et études du Moyen Age 91
XLIV + 381 pages
ISBN : 978-2-503-58429-4
€55 (excl. TVA and shipping)

Une lecture du principal traité polémique de Prosper d'Aquitaine contre Jean Cassien sur la question de la grâce et du libre arbitre.

Composé en 432-433, le Liber contra collatorem de Prosper d'Aquitaine entend réfuter les positions d'un certain « conférencier » — comprendre : l'auteur des Conférences, Jean Cassien. C'est dans cette œuvre que Prosper défenseur autoproclamé de saint Augustin et de sa doctrine sur la grâce, a pu fournir la première critique, et la plus complète, des théories propagées à Marseille et dans le sud-est de la Gaule par les adversaires provençaux de l'évêque d'Hippone, en s'appuyant exclusivement sur des extraits tirés de la Conlatio XIII « Sur la protection de Dieu », publiée quelques années plus tôt.

En s'attachant, par une approche philologique, historique, stylistique et doctrinale, à étudier les différentes spécificités de l'œuvre de l'Aquitain (la finalité du traité, le modus operandi de l'auteur, le genre littéraire adopté, les stratégies du polémiste et les enjeux théologiques du traité), le présent livre cherche à défendre l'hypothèse qu'en composant son Liber, Prosper a voulu constituer un dossier à charge suffisamment étayé pour obtenir de l'évêque de Rome nouvellement élu, Xyste III (432-440), une condamnation officielle de ce que l'on a nommé le « semipélagianisme » et, par là, la reconnaissance de l'autorité de la doctrine augustinienne en matière de grâce.

Ancien élève de l'École normale supérieure de Lettres et sciences humaines (Lyon), Jérémy Delmulle est agrégé des Lettres et docteur ès Études latines de l'Université Paris-Sorbonne. Il est actuellement chercheur post-doctoral à l'Institut de Recherche et d'Histoire des Textes (CNRS, Paris). Ses recherches portent principalement sur la littérature patristique (en particulier les écrits d'Augustin et de ses disciples) et sur la transmission et la réception médiévales de la pensée des Pères de l'Église.

Table des matières
Introduction
Chapitre premier. Ascétisme et « postpélagianismes » dans la Gaule méridionale : le Contra collatorem et le contexte de sa rédaction
Chapitre II. Datation et destination du Contra collatorem
Chapitre III. Le Contra collatorem et la Collatio XIII : Prosper, premier lecteur et critique de Jean Cassien
Chapitre IV. Prosper polémiste ou comment répliquer sans argumenter
Chapitre V. Définir l'orthodoxie : éléments de doctrine du Contra collatorem
Conclusions
Références bibliographiques

 

 

Source : http://www.brepols.net

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification