N. L. J. Meunier, Q. Ennius. Annales

Envoyer Imprimer

couverture.jpg

Nicolas L. J. Meunier, Q. Ennius. Annales. Introduction, traduction annotée et commentaire, Louvain-la-Neuve, 2019.

Éditeur : Presses Universitaires de Louvain
Collection : Anecdota Lovaniensia Nova - 4
236 pages
ISBN : 978-2-87558-882-1
32 €

Lorsque Quintus Ennius rédige ses Annales, entre 179 et 168 av. J.-C. environ, Rome est en pleine expansion, déjà maîtresse de la Méditerranée occidentale et occupée à prendre le contrôle de la Grèce et de la Macédoine. En revanche, sur le plan littéraire, et historiographique en particulier, elle n'en est qu'à ses balbutiements. Quelques précurseurs (Livius Andronicus et Naevius en particulier) avaient donné aux Romains leurs premières épopées, recourant à l'antique vers saturnien. D'autre part, quelques patriciens découvrant sur le tard, au contact du monde hellénistique, la nécessité de conserver trace de l'histoire de leur cité, avaient livré les premières Annales, écrites en prose et en langue grecque. Ennius, poète ambitieux originaire de Rudies (Italie du Sud), mais bien introduit dans les cénacles de la plus haute aristocratie romaine, décide de donner à l'Vrbs son premier grand chef-d'œuvre de langue latine, une épopée en dix-huit livres retraçant l'histoire de la Ville depuis ses origines jusqu'aux événements les plus récents. Il introduit à cette occasion l'hexamètre dactylique, rencontre un immense succès auprès des Romains, et restera insurpassé jusqu'à la création de l'Énéide de Virgile.


Le présent ouvrage offre une traduction française intégrale des fragments conservés des Annales d'Ennius (649 vers, en comptant les fragmenta dubia). Le texte latin a été reproduit et annoté, avec en vis-à-vis la traduction française, elle aussi objet de notes et commentaires. L'ouvrage s'achève par quatre tables de concordance entre les principaux éditeurs modernes.

 

 

Source : PUL (Presses Universitaires de Louvain)

 

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification