Publications

Br. M. Rogers et B. Eldon Stevens, Classical traditions in science fiction

Envoyer Imprimer

9780199988419_450.jpg

Brett M. Rogers et Benjamin Eldon Stevens (éd.), Classical traditions in science fiction, Oxford, 2015.

Éditeur :
Collection : Classical Presences
xiii, 380 pages
ISBN : 978-0-19-998841-9
64 £ (Hardback); 22,99 £ (Paperback)

For all its concern with change in the present and future, science fiction is deeply rooted in the past and, surprisingly, engages especially deeply with the ancient world. Indeed, both as an area in which the meaning of "classics" is actively transformed and as an open-ended set of texts whose own 'classic' status is a matter of ongoing debate, science fiction reveals much about the roles played by ancient classics in modern times. Classical Traditions in Science Fiction is the first collection dedicated to the rich study of science fiction's classical heritage, offering a much-needed mapping of its cultural and intellectual terrain.
This volume discusses a wide variety of representative examples from both classical antiquity and the past four hundred years of science fiction, beginning with science fiction's "rosy-fingered dawn" and moving toward the other-worldly literature of the present day. As it makes its way through the eras of science fiction, Classical Traditions in Science Fiction exposes the many levels on which science fiction engages the ideas of the ancient world, from minute matters of language and structure to the larger thematic and philosophical concerns.

 

Source : Oxford University Press

 

M. Rücker, "Pharmakeía und crimen magiae": Frauen und Magie in der griechisch-römischen Antike

Envoyer Imprimer

51obuho1-cl._ac_sx75_cr007575_.jpg

Michaela Rücker, "Pharmakeía und crimen magiae": Frauen und Magie in der griechisch-römischen Antike, Wiesbaden, 2015.

Éditeur : Harrassowitz
Collection : Philippika
VIII, 256 pages
ISBN : 978-3-447-10283-4
59,70 €

Magie war im Leben der antiken Menschen ein fester Bestandteil des kollektiven und religiösen Miteinanders. Der Umgang mit Magie war gesellschaftlichen, sozialen und politischen Änderungen unterworfen, die sich vor allem auf der rechtlichen Ebene bemerkbar machten.
Michaela Rücker definiert in ihrer Studie die antiken Begrifflichkeiten von Magie und untersucht das Verhältnis von Magie zu verwandten Bereichen wie Religion und Medizin. Um den engen Zusammenhang von Magie, Religion und Medizin herauszustellen, wählt sie eine Dreiteilung in magische Akteure, magische Handlung und magische Mittel. Die juristischen Grundlagen für den Umgang mit magischen Handlungen und Akteuren werden anhand ausgewählter Beispiele in ihrem Einfluss auf die Magieprozesse analysiert. Besonderes Augenmerk liegt dabei auf den Anklagen gegen Frauen. Deren enge Verbindung mit der Magie wurde seit den homerischen Epen in den literarischen Quellen postuliert, was darauf hinweist, wie sehr sich Realität und Fiktion hier überschneiden. Schwerpunkte der Untersuchung sind das Athen der klassischen Zeit und Rom bis zum Ende des 1. Jahrhunderts n. Chr. Die Untersuchung liefert Erklärungsansätze für das unterschiedliche Rechtsverständnis beider Gesellschaften im Umgang mit Magie, insbesondere hinsichtlich dessen Anwendung vor Gericht.

 

Source : Harrassowitz Verlag

 

W. Scheidel, State power in ancient China and Rome

Envoyer Imprimer

9780190202248_450.jpg

Walter Scheidel (éd.), State power in ancient China and Rome, Oxford, 2015.

Éditeur : Oxford University Press
Collection : Oxford studies in early empires
xvii, 303 pages
ISBN : 978-0-19-020224-8
47,99 £

The Chinese and the Romans created the largest empires of the ancient world. Separated by thousands of miles of steppe, mountains and sea, these powerful states developed independently and with very limited awareness of each other's existence. This parallel process of state formation served as a massive natural experiment in social evolution that provides unique insight into the complexities of historical causation. Comparisons between the two empires shed new light on the factors that led to particular outcomes and help us understand similarities and differences in ancient state formation. The explicitly comparative perspective adopted in this volume opens up a dialogue between scholars from different areas of specialization, encouraging them to address big questions about the nature of imperial rule. In a series of interlocking case studies, leading experts of early China and the ancient Mediterranean explore the relationship between rulers and elite groups, the organization and funding of government, and the ways in which urban development reflected the interplay between state power and communal civic institutions. Bureaucratization, famously associated with Qin and Han China but long less prominent in the Roman world, receives special attention as an index of the ambitions and capabilities of kings and emperors. The volume concludes with a look at the preconditions for the emergence of divine rulership. Taken together, these pioneering contributions lay the foundations for a systematic comparative history of early empires.

 

Source : Oxford University Press

 

O. Devillers, Autour de Pline le Jeune. En hommage à Nicole Méthy

Envoyer Imprimer

9782356131324.jpg

Olivier Devillers (éd.), Autour de Pline le Jeune. En hommage à Nicole Méthy, Bordeaux, 2015.

Éditeur : Ausonius Éditions
Collection : Scripta antiqua
321 pages
ISBN : 9782356131324
25 €

Le présent volume, en hommage à Nicole Méthy, rassemble 20 contributions, dont 4 de Nicole Méthy elle-même (1 est inédite, les 3 autres sont aujourd'hui difficiles à trouver). Même s'il contribue largement à une meilleure connaissance du iie siècle p.C., notamment de l'idéologie antonine et de la culture littéraire de cette époque, l'ouvrage est plus précisément centré sur Pline le Jeune. Dans cette mesure, il prend en compte l'ensemble des sources : archéologiques, numismatiques et bien sûr textuelles. À cet égard, les Lettres et le Panégyrique de Trajan sont explorés à travers plusieurs approches : analyse de thèmes (la santé, la souffrance, le deuil, les femmes), mais aussi close reading. Le portrait de divers personnages (Varron, Néron) y est aussi discuté et est enfin proposée une étude davantage consacrée à la réception.

The present volume, in tribute to Nicole Methy, brings together 20 contributions, including 4 which were composed by Nicole Methy herself (one of these contributions is inedite, the other three are hard to find by now). While it contributes to a better understanding of the second century p.C, including Antonine ideology and literary culture of the time, the book focuses on Pliny the Younger. To this extent, it takes into account all the sources, i.e. archaeology, numismatics and texts. In this regard, the Epistles and the Panegyricus of Trajan are explored through several approaches: analysis of themes (health, suffering, mourning, women…), but also close reading. The portrait of various characters (Varro, Nero) is also discussed and finally is proposed a study which deals with the reception.

 

Source : Ausonius éditions

 

A. Cullière, Tobie sur la scène européenne à la Renaissance

Envoyer Imprimer

tobie.jpg

Alain Cullière, Tobie sur la scène européenne à la Renaissance, suivi de Tobie, comédie de Catherin Le Doux (1604), Berne, 2015.

Éditeur : Peter Lang
Collection : Recherches en littérature et spiritualité, 24
276 pages
ISBN : 978-3-0343-1476-3
70 €

En raison de ses qualités dramatiques et morales, le livre de Tobie a fait souvent l'objet d'adaptations théâtrales à partir de la fin du Moyen Âge. C'est en Europe du Nord, aussi bien dans les milieux catholiques que réformés, que les pièces ont été les plus nombreuses, jouées surtout dans un cadre scolaire. En se dégageant des schémas médiévaux, certaines témoignent déjà d'une grande ingéniosité. Ce volume rassemble les communications présentées sur le sujet au colloque de Metz des 22 et 23 novembre 2013. Elles ont montré comment la « comédie » de Tobie a contribué au renouvellement dramaturgique de la Renaissance.
En fin d'ouvrage est publié pour la première fois depuis 1604 le Tobie de Catherin Le Doux. Écrite à l'occasion du mariage du landgrave Maurice de Hesse, cette pièce en prose française fut probablement jouée au château de Cassel, en juin 1603, par les jeunes nobles du collège de la ville, où l'auteur enseignait les langues étrangères. Celui-ci, brisant les conventions, s'y met lui-même en scène de façon surprenante, se joue des anachronismes et multiplie les emprunts aux grands auteurs français, notamment à Montaigne. On peut donc dire, d'une certaine manière, que l'auteur des Essais a été porté au théâtre, en Allemagne, au début du XVIIe siècle.

Lire la suite...
 

Charles Guérin, La Voix de la vérité. Témoin et témoignage dans les tribunaux romains du Ier siècle avant J.-C.

Envoyer Imprimer

couverture.jpg

Charles Guérin, La Voix de la vérité. Témoin et témoignage dans les tribunaux romains du premier siècle avant J.-C., Paris, 2015.

Éditeur : Les Belles Lettres
Collection : Mondes Anciens
432 pages
ISBN : 978-2-251-30002-3
27,50€

Dans la Rome républicaine, un procès ne se gagnait pas seulement par le discours des accusateurs et des avocats : les témoins, interrogés par les orateurs eux-mêmes, fournissaient bien souvent le socle réel des débats. À côté des longs plaidoyers et de leurs argumentaires, le témoin, son compte rendu des faits et sa prétention au vrai présentaient aux juges d'autres modalités d'affrontement et d'autres formes de persuasion.

En reconstituant cet aspect des pratiques judiciaires à la fin du Ier siècle avant J.-C., La Voix de la vérité fait émerger des réalités juridiques, rhétoriques et idéologiques jusqu'ici négligées, et propose une perspective nouvelle sur le rapport latin à l'éloquence et au vrai.

Quelles stratégies les orateurs développaient-ils face aux témoins ? Comment ces derniers défendaient-ils leur position ? Et, surtout, comment pouvait-on les croire, eux qui n'avaient parfois ni autorité, ni prestige à faire valoir ? C'est la question de la valeur civique, et bien souvent de la romanité, que font surgir le témoin, son interrogatoire et l'appréciation de sa véracité.

Lire la suite...
 

Revue De lingua latina 11 (2015)

Envoyer Imprimer

Revue De lingua latina 11 (2015), 2015.

Numéro 11 : Le discours rapporté en latin 2/2


Numéro dirigé conjointement par F. FLECK et L. SZNAJDER
Actes du Colloque du Centre Ernout de Juin 2014 “Le discours rapporté en latin” deuxième tome

 

Lire la suite...
 


Page 118 sur 132

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification