Publications

G. Bonamente, R. Cristofoli et C. Santini (éd.), Properzio fra repubblica e principato

Envoyer Imprimer

spl_21.jpg

Giorgio Bonamente, Roberto Cristofoli et Carlo Santini (éd.), Properzio fra repubblica e principato, Assisi - Turnhout, 2018.

Éditeur : Brepols
Collection : Studi di poesia latina - Studies in Latin Poetry 21
423 pages
ISBN : 978-2-503-58125-5
110 €

The 2016 conference's aim was to place Propertius in context. The papers focused on the compatibility between the choice of the elegiac form and the political framework, with special emphasis on Propertius' relationship to Tullus before his approach to Maecenas and the more direct contact with Augustus subsequent to Maecenas' removal. While not overstepping the bounds of the genre, the poet was able to contrive a set of references to the princeps and the political reality, thus originally achieving a balanced attitude. It is impossible, however, to grasp any growing alignment with Augustan policies. Rather, the recognition of the collective perception of the turning point marked by the victory of Actium, though within the patterns typical of the elegiac genre, can be perceived.

Lire la suite...
 

M. Minkova, Florilegium recentioris Latinitatis

Envoyer Imprimer

minkova.jpg

Milena Minkova, Florilegium recentioris Latinitatis, Leuven, 2018.

Éditeur : Leuven University Press
Collection : Supplementa Humanistica Lovaniensia, 43
304 pages
ISBN : 9789462701250
59,50 €

A comprehensive critical anthology of Neo-Latin texts.
Neo-Latin, a truly interdisciplinary and multicultural field of study, has become especially relevant in today's global age. Latin does not belong to any particular country, but to the Republic of Letters with its high aims and universal appeal. A comprehensive critical anthology of Neo-Latin would thus be useful in the classroom, both in secondary school and on university level, as well as for independent scholars. The present volume is comprised of about fifty texts pertaining to geographical areas all around the world, spanning the 14th to the 20th centuries, written in a wide range of genres by authors of varied backgrounds, and touching on topics of dramatic importance for today. The language of the anthology is Latin, in accordance with the universality it aims to represent by its selection of texts.

Lire la suite...
 

E. Rizos (éd.), New Cities in Late Antiquity. Documents and Archaeology

Envoyer Imprimer

new_cities_in_late_antiquity.jpg

Efthymios Rizos (éd.), New Cities in Late Antiquity. Documents and Archaeology, Turnhout, 2017.

Éditeur : Brepols
Collection : Bibliothèque de l'Antiquité Tardive (BAT 35)
297 pages
ISBN : 978-2-503-55551-5
80 €

The beginning of Late Antiquity was marked by the foundation of Constantinople, the largest city ever founded by the Romans. Yet this was also the dawn of an era of hardships which undermined the ability, and perhaps need, of the Roman Empire to found new cities in its provinces. Active urbanisation after the late third century AD may appear paradoxical or unexpected to those who associate Late Antiquity with urban recession. Yet new cities continued to be founded, asserting the urban character of the late Roman state and society, which knew no better way of ruling and defending their lands than through cities. Foundations, re-foundations, relocations, or expansions of cities are particularly important events in urban history, encapsulating with clarity the realities, needs, and ideals of urbanism in each historical period. What was necessary for a settlement in order to be called a city? What were the functions a city was expected to perform? For the late antique period, answers to these questions tend to be sought for in the transformations of pre-existing Greco-Roman urban environments.
This volume offers a different perspective on the debate, exploring the application of late antique urban ideals ‘on virgin ground'. Based on recent archaeological fieldwork and synthetic studies, twenty papers outline the state of research and discuss the motives and products of city-building from the late third to the seventh centuries AD.

Lire la suite...
 

I. Bertrand (dir.), Le sanctuaire du Gué-de-Sciaux à Antigny

Envoyer Imprimer

gds_couv.jpg

Isabelle Bertrand (dir.), Le sanctuaire du Gué-de-Sciaux à Antigny (Vienne, FR) : genèse et évolution d'un lieu de culte picton, Chauvigny, 2018.

Éditeur : Association des Publications Chauvinoises
Collection : Mémoires
1025 pages
ISBN : 9791090534445
70 €

Située à proximité de la frontière séparant les Pictons et les Bituriges Cubes, sur la voie reliant Limonum (Poitiers) à Avaricum (Bourges), l'agglomération gallo-romaine du Gué-de-Sciaux a été explorée de 1982 à 2004 par la Société de Recherches Archéologiques du pays Chauvinois.
Le sanctuaire présenté dans cet ouvrage s'installe à partir de la fin du Ier s. av. J.-C. sur une occupation gauloise. L'évolution des pratiques religieuses jusqu'à la fin du IVe s. ap. J.-C. s'y dessine grâce aux différents bâtiments mis au jour, aux vestiges de sacrifices, d'enfouissements et d'offrandes, ainsi qu'au travers de l'abondant mobilier associé à ces contextes.
Le volume I contient le descriptif des structures et des occupations depuis le Ier s. av. J.-C. jusqu'au IVe s. ap. J.-C. ; le volume II est consacré aux études : l'instrumentum, les monnaies, la céramique de la première moitié Ier ap. J.-C., le verre, la faune, les coquillages, les charbons ; ainsi que la synthèse et la bibliographie.
De nombreuses illustrations (824 en tout) et des encarts ponctuent les deux volumes.

Lire la suite...
 

Jean-Noël Castorio, Caligula

Envoyer Imprimer

caligula_castorio.jpg

Jean-Noël Castorio, Caligula, Paris, 2017.

Éditeur : Editions Ellipses
Collection : Biographies et mythes historiques
480 pages
ISBN : 9782340015968
24.50 €

Imprévisible, sanguinaire, débauché et incestueux, Caligula incarne, dans la psyché occidentale, la cruauté monstrueuse et la folie meurtrière.
D'une plume alerte et élégante, Jean-Noël Castorio évoque la destinée de ce prince, troisième empereur de Rome (12-41 apr. J.-C.), qui régna moins de quatre ans et mourut assassiné à l'âge de vingt-huit ans, depuis son enfance dans les camps militaires de Germanie jusqu'à ses dernières heures sur le Palatin.
Ni condamnation, ni réhabilitation, son ouvrage explore avec minutie le portrait de Caligula brossé par les auteurs anciens ; ce faisant, il propose au lecteur de plonger dans l'imaginaire tyrannique et d'en déconstruire méthodiquement les ressorts, en mettant en évidence les lieux communs traditionnellement associés à la figure du mauvais souverain de la plus haute Antiquité à nos jours.
Cette biographie est par ailleurs la première à examiner la légende, toujours vivante, du personnage. Archétype du tyran pour les hommes du Moyen Âge et de la Renaissance, despote de pacotille pour Alexandre Dumas, incarnation de l'absurdité de l'existence pour Albert Camus, transformé en anarchiste couronné par le cinéma, Caligula n'a en effet jamais cessé de nourrir les interrogations sur le rapport qu'entretient l'être humain au pouvoir, non plus que de susciter le scandale.

 

Source : Editions Ellipses

 

D. Roman, Rome : la république impérialiste. 264-27 av. J.-C.

Envoyer Imprimer

roman_daniele_rome___la_republique_imprialiste.jpg

Danièle Roman, Rome : la république impérialiste. 264-27 av. J.-C., Paris, 2018.

Éditeur : Editions Ellipses
Collection : Poche
192 pages
ISBN : 9782340021778
8 €

Elle était belle la république de Caton, pour un aristocrate romain tout au moins ! Car si elle cultivait l'égalité, ce n'était pas celle des hommes mais des groupes. Il s'agissait d'un brillant système oligarchique, parfaitement adapté à la domination d'un territoire limité, italien.
Malheureusement, quand Rome se fut rendue maîtresse de la Méditerranée tout entière, il montra d'incontestables faiblesses. Non seulement l'administration d'un immense empire grâce aux structures d'une cité se révélait très difficile mais la conquête entraînait une profonde modification de l'identité romaine. La situation devint explosive quand il fut clair que l'aristocratie au pouvoir n'accepterait aucune modification du système politique en vigueur.
La confrontation avec les espérances de la plèbe, elles-mêmes appuyées par les troupes d'imperatores, était alors inévitable.
La République mourut de ces luttes, alors que Rome connaissait une opulence jamais vue en Méditerranée.

 

Source : Editions Ellipses

 

M. Amandry (éd.), La monnaie antique : Grèce et Rome

Envoyer Imprimer

monnaie_antique_amandry.jpg

Michel Amandry (dir.), La monnaie antique : Grèce et Rome, VIIe siècle av. J.-C.-Ve siècle apr. J.-C., Paris, 2017.

Éditeur : Editions Ellipses
312 pages
ISBN : 9782340021600
32 €

Le monde : une histoire est une collection d'initiation pour tous ceux, étudiants ou non, qui veulent essayer de comprendre l'histoire du monde. Parallèlement aux ouvrages consacrés aux grands thèmes fondamentaux, la collection se penche sur une série de problèmes historiques plus spécifiques, mais tout aussi prégnants pour l'histoire de l'humanité.
Le champ de la numismatique est foisonnant et c'est certainement une des sciences historiques qui a le plus évolué dans les années récentes. Ce livre, richement illustré, propose aux étudiants et au grand public un premier contact avec la monnaie grecque et la monnaie romaine prise dans un sens global car, pour la première fois sans doute dans un volume publié en France, il est traité d'un monnayage connu autrefois sous le vocable d' « impériales grecques », mais dont l'importance a désormais été démontrée comme appoint provincial du numéraire impérial.
La numismatique, considérée comme un champ d'études aride, est pourtant indispensable, tant elle va de pair avec l'archéologie, l'épigraphie, la papyrologie, l'histoire et l'économie, qu'elle contribue à éclairer, au-delà de son étude propre.

 

Source : Editions Ellipses

 


Page 3 sur 121

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification