Publications

F. Galtier, L'Empreinte des morts. Relations entre mort, mémoire et reconnaissance dans la Pharsale de Lucain.

Envoyer Imprimer

fabrice_galtier_empreinte_des_morts.jpeg

Fabrice Galtier, L'Empreinte des morts. Relations entre mort, mémoire et reconnaissance dans la Pharsale de Lucain, Paris, 2018.

Éditeur : Les Belles Lettres
Collection : Etudes anciennes
432 pages
ISBN : 9782251448268
55 €

Lucain, dans la Pharsale, livre une authentique réflexion sur la mémoire. C'est de ce postulat qu'est née la présente étude, dont le but premier est d'examiner comment le poète met à nu les mécanismes de la construction et de la préservation mémorielles, questionnant ainsi le rapport ontologique entre le souvenir et son objet.
Les problématiques qu'aborde la réflexion lucanienne concernent aussi bien la relation que les vivants instaurent avec les défunts, y compris dans sa dimension idéologique, que les enjeux mémoriels de la parole poétique, ou ce lien spécifique entre mémoire et regard que détermine l'acte de reconnaître autrui. On discerne dans cet aperçu la richesse du champ d'étude que ce livre s'est donné pour tâche d'explorer, s'appuyant sur un travail de contextualisation qui tient compte des données littéraires, historiques, mais aussi anthropologiques. Après avoir d'abord considéré le traitement par Lucain du motif traditionnel des ruines et des monumenta, l'ouvrage s'attache aux protagonistes que le poète met en scène face à la question de leur mémoire future. Le processus de reconnaissance des vivants et des morts, tel qu'il apparaît dans la Pharsale, constitue le troisième et dernier volet de son enquête.

 

Source : Les Belles Lettres

 

N. Barrandon, Les Massacres de la République romaine

Envoyer Imprimer

9782213671314-001-t.jpg

Nathalie Barrandon, Les Massacres de la République romaine, Paris, 2018.

Éditeur : Fayard
Collection : Histoire
448 pages
ISBN : 978-2-2136-7131-4
23 €

L'exécution en masse des ennemis politiques à la fin de la République romaine illustra un mot inventé pendant les guerres de Religion : le massacre. Au xxe siècle, la destruction de Carthage et les exterminations pratiquées en Gaule par César ont nourri la réflexion sur le génocide. En quoi ces considérations font-elles écho aux perceptions des Anciens?
Dans une analyse inédite des massacres perpétrés par les Romains entre le iiie et le ier siècle av. J.-C., Nathalie Barrandon plonge le lecteur au cœur de ces violences politiques et militaires. Récits littéraires, iconographie ou archéologie éclairent les conditions du passage à l'acte, les responsabilités, les choix opérés (tuerie, pillage, destruction matérielle, asservissement…) et dressent un portrait novateur de la société romaine. Car s'il n'y eut que peu de massacres, ces expériences de la violence de masse participèrent à l'élaboration d'un système de valeurs fondé sur le comportement des élites et leurs vices, donnant peu à peu matière à la figure du tyran.

 

Source : Fayard

 

St. Harrison, St. Frangoulidis et Th. D. Papanghelis (éd.), Intratextuality and Latin Literature

Envoyer Imprimer

cover_jpeg.jpg

Stephen Harrison, Stavros Frangoulidis et Theodore D. Papanghelis (éd.), Intratextuality and Latin Literature, Berlin-Boston, 2018.

Éditeur : De Gruyter
Collection : Trends in Classics-Supplementary Volumes 69
X, 496 pages
ISBN : 978-3-11-061102-1
129.95 € / $149.99 / £118.00

Recent years have witnessed an increased interest in classical studies in the ways meaning is generated through the medium of intertextuality, namely how different texts of the same or different authors communicate and interact with each other. Attention (although on a lesser scale) has also been paid to the manner in which meaning is produced through interaction between various parts of the same text or body of texts within the overall production of a single author, namely intratextuality.
Taking off from the seminal volume on Intratextuality: Greek and Roman Textual Relations, edited by A. Sharrock / H. Morales (Oxford 2000), which largely sets the theoretical framework for such internal associations within classical texts, this collective volume brings together twenty-seven contributions, written by an international team of experts, exploring the evolution of intratextuality from Late Republic to Late Antiquity across a wide range of authors, genres and historical periods. Of particular interest are also the combined instances of intra- and intertextual poetics as well as the way in which intratextuality in Latin literature draws on reading practices and critical methods already theorized and operative in Greek antiquity.

Lire la suite...
 

Fr. Woerther (éd.), Commenting on Aristotle’s Rhetoric, from Antiquity to the Present

Envoyer Imprimer

cover.jpeg

Frédérique Woerther (éd.), Commenting on Aristotle's Rhetoric, from Antiquity to the Present, Leyde, 2018.

Éditeur : Brill
Collection : International Studies in the History of Rhetoric, 11
321 pages
ISBN : 978-90-04-37624-3
155,00 € / 186,00 $

The present volume brings together thirteen articles as so many chapters of a book, devoted to the history, methods, and practices of the commentaries that have been written on Aristotle's Rhetoric. Examining both the linguistic and factual background, these contributions attempt to insert each of the commentaries into its particular historical, political, social, philosophical, and pedagogical context.
The historical periods and geographical areas that arise – from Greco-Roman antiquity to Heidegger's philosophy, from the Syriac and Arabic traditions to the Western world – make it possible, in sum, not only to indicate how the Rhetoric has been read and interpreted, but also to offer general perspectives on the practice of explicating ancient texts.

Lire la suite...
 

Jérôme, Douze homélies sur des sujets divers

Envoyer Imprimer

douze_homelies_jerome.jpg

Jérôme, Douze homélies sur des sujets divers, Paris, 2018.

Éditeur : Éditions du Cerf
Collection : Sources chrétiennes N° 593
264 pages
ISBN : 9782204124799
29 €

À côté des Homélies sur les Psaumes ou des Homélies sur Marc, dont l' unité se constitue autour du livre biblique commenté, ces douze Homélies sur des sujets divers témoignent des différentes facettes de la prédication de Jérôme à Bethléem. On y retrouve certes le savant exégète, attentif à souligner les traits majeurs et l'enseignement spirituel qu' on peut tirer de la lecture du jour. On y perçoit également l' enthousiasme du chrétien lors de la célébration des grandes fêtes de l' année liturgique – Noël, Épiphanie – et singulièrement au jour de Pâques, ce « huitième jour » qui inaugure les temps nouveaux. On y entend surtout le supérieur du monastère qu' il a fondé s' adresser spécifiquement à ses moines pour leur rappeler, chaque fois qu' il est possible et dans deux homélies qui leur sont plus particulièrement consacrées, les exigences du « saint propos » qu' ils ont librement choisi et auquel il ne leur appartient plus de renoncer. C' est ainsi un Jérôme, certes sévère et rigoureux, mais aussi fraternel et soucieux des besoins de son auditoire, qui se découvre ici.

 

Lire la suite...
 

C. Petit, Galien de Pergame ou la rhétorique de la Providence

Envoyer Imprimer

mns_cover.jpg

Caroline Petit, Galien de Pergame ou la rhétorique de la Providence. Médecine, littérature et pouvoir à Rome, Leyde, 2018.

Éditeur : Brill
Collection : Mnemosyne Supplements, 420
ISBN : 978-90-04-37345-7

Le livre de Caroline Petit, Galien de Pergame ou la rhétorique de la Providence: Médecine, littérature et pouvoir à Rome constitue la première étude d'ensemble du rôle de la rhétorique dans l'œuvre de Galien. Médecin de plusieurs empereurs romains et auteur du corpus le plus impressionnant de l'antiquité avant 350 de notre ère, Galien a façonné une figure d'autorité fascinante à plus d'un titre. Le livre analyse l'éventail de la maestria rhétorique de Galien à travers cinq chapitres, étudiant tour à tour Galien et la tradition hellénique, les stratégies démonstratives de Galien, le rôle de l' enargeia dans ses descriptions et récits, l'hymne à la Nature contenu dans son principal traité anatomique, le De usu partium, et enfin l'autobiographie et l'autoportrait qui se dessinent dans son œuvre.

 

Source : Brill

 

M. Christoph, Antoninus Pius und die Rollenbilder des römischen Princeps

Envoyer Imprimer

antoninus_pius_und_die_rollenbilder_des_rmischen_princeps.jpg

Michels Christoph, Antoninus Pius und die Rollenbilder des römischen Princeps, Oldenbourg, 2018.

Éditeur : De Gruyter
Collection : KLIO / Beihefte. Neue Folge
419 pages
ISBN : 978-3-11-057453-1
99,95 €

Herrscherliches Handeln und seine Repräsentation in der Hohen Kaiserzeit.
Der Princeps Antoninus Pius (138-161) hat in der jüngeren Forschung nur wenig Beachtung gefunden. Das ist zum einen Folge der fragmentarischen Überlieferung und zum anderen des daraus resultierenden Bildes seiner Herrschaft als einer Phase des Stillstands. Diese Untersuchung löst sich von der stark personalisierenden Perspektive der literarischen Quellen, welche die ältere Forschung noch maßgeblich beeinflusste, und betrachtet Pius' Herrschaft auf strukturgeschichtlicher Ebene unter Einbeziehung und kritischer Reflexion herrschaftssoziologischer Modelle zum römischen Prinzipat. Die Studie entwirft so zum ersten Mal ein kontextualisiertes Bild der Politik und Repräsentation des Antoninus Pius. Ausgehend von der problematischen Anfangsphase seiner Herrschaft werden sein Agieren in Rom und Italia zwischen Hof, Senat, Ritterschaft und plebs urbana, die dynastische Inszenierung der domus Augusta sowie die Rolle des Antoninus Pius – mitnichten ein „Friedenskaiser" – als oberster Feldherr analysiert. Die Rekonstruktion der Gestalt, die Pius seiner Herrschaft gab, erschließt einen vermeintlich bekannten Herrscher neu und leistet als Fallstudie einen Beitrag zum Gesamtbild von Handlungsspielraum und Repräsentation der römischen Principes.

Lire la suite...
 


Page 2 sur 132

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification