Publications

M. de Souza (éd.), Les collines dans la représentation et l’organisation du pouvoir à Rome

Envoyer Imprimer

les_collines_rome_2018.jpg

M. de Souza (éd.), Les collines dans la représentation et l'organisation du pouvoir à Rome, Bordeaux, 2017.

Éditeur : Ausonius Éditions
Collection : Sripta antiqua
180 pages
ISBN : 9782356132017
25 €

Au cœur de la légende, les collines de Rome s'articulent au récit de la fondation, mais aussi des premières dissensions qui caractérisent l'histoire de la cité à venir. Les collines, sept et davantage, marquent indéniablement la topographie et ont un rôle dans la construction de l'espace urbain de la cité. Née sur le Palatin, au détriment de l'Aventin, l'Vrbs ne se constitue cependant véritablement qu'en se dotant d'un centre civique en contrebas des collines, sur le forum dès l'époque royale. Le forum et également le champ de Mars, où se fait le recensement et se réunissent les comices centuriates, deviennent les lieux centraux de la vie politique à l'époque républicaine, et la colline peut inspirer méfiance ou permettre l'affirmation d'un pouvoir alternatif. La symbolique et la fonctionnalité des collines de Rome résultent d'une histoire complexe et en mouvement, où se croisent faits historiques et exégèses, qui créent progressivement des stéréotypes, véhiculés jusqu'aux âges contemporains, sur la ville aux sept collines.
Ce livre sur les collines et le pouvoir à Rome constitue un prologue à la synthèse sur le Palatin, de la mort d'Auguste au règne de Vespasien, que proposera le prochain volume des Neronia. Il permet de mettre en perspective l'ascension palatine du pouvoir impérial, et d'en souligner les enjeux en s'interrogeant sur le rôle structurant des reliefs dans la vie et l'imaginaire politiques romains.

Lire la suite...
 

O. Devillers et B. B. Sebastiani (éd.), Sources et modèles des historiens anciens

Envoyer Imprimer

sources_et_modeles_2018.jpg

Olivier Devillers et Breno Battistin Sebastiani (éd.), Sources et modèles des historiens anciens, Bordeaux, 2018.

Éditeur : Ausonius Éditions
Collection : Scripta antiqua
460 pages
ISBN : 9782356132109
25 €

Fruit d'une large collaboration internationale, le présent volume, qui réunit 28 articles de spécialistes du domaine, sollicités expressément pour ce projet, se veut une contribution à l'étude de l'écriture de l'histoire dans l'Antiquité, en Grèce et à Rome, d'Hérodote à l'Empire de Byzance. À travers des enquêtes consacrées aux principaux historiens et textes historiques de cette période, il s'attache à un thème plus spécifique, celui de leur rapport à leurs prédécesseurs. Ceux-ci peuvent être utilisés par eux comme des sources d'information ou comme des modèles littéraires, voire comme l'un et l'autre en même temps. Quoi qu'il en soit, ils donnent lieu à des relectures qui prennent en compte les projets historiographiques de chacun. Car si une idée traverse les divers textes qui sont rassemblés ici – et la diversité des approches a été dès le départ conçue comme un des traits du volume –, c'est qu'il convient d'aborder chaque témoignage en le replaçant dans le contexte dans lequel il a été composé, car souvent, il en apprend au moins autant sur le moment où il a été écrit que sur celui qu'il décrit.

Lire la suite...
 

Arnobe, Contre les Gentils (Contre les Païens). Tome II : Livre II

Envoyer Imprimer

arnobe_2018.jpg

Arnobe, Contre les Gentils (Contre les Païens). Tome II : Livre II. Texte établi et traduit par Mireille Armisen-Marchetti, Paris, 2018.

Éditeur : Les Belles Lettres
Collection : Collection des Universités de France
XLVII + 385 p pages
ISBN : 9782251014807
59 €


Arnobe est un écrivain chrétien de la fin du IIIe siècle, auteur d'une apologie en 7 livres. Le livre II est une défense contre les objections adressées aux chrétiens par des philosophes dont l'identité, qui n'est pas précisée, a fait l'objet de nombreux débats parmi les commentateurs. La réfutation d'un certain nombre de leurs griefs, dont celle, longuement développée, de la nouveauté du christianisme, encadre un long exposé sur la nature de l'âme, son origine et son devenir après la mort. La doctrine d'Arnobe est parfois déconcertante. Ainsi, selon lui, les âmes humaines n'ont pas Dieu pour créateur, et étant de qualité "intermédiaire", elles sont mortelles. Cependant Dieu leur confère l'immortalité si elles acceptent de le reconnaître. Tout cela est développé avec passion, vivacité et ironie, et avec toutes les ressources d'un art oratoire qu'Arnobe, rhéteur de profession, maîtrise parfaitement.

 

Source : Les Belles Lettres

 

E. Gavoille et S. Roesch (éd.), Diuina studia. Mélanges de religion et de philosophie anciennes offerts à François Guillaumont

Envoyer Imprimer

diuina_studia.jpg

Elisabeth Gavoille et Sophie Roesch (éd.), Diuina studia. Mélanges de religion et de philosophie anciennes offerts à François Guillaumont, Bordeaux, 2018.

Éditeur : Ausonius éditions
Collection : Sripta antiqua
336 pages
ISBN : 9782356132116
25 €

En hommage à François Guillaumont, spécialiste de la philosophie et de la correspondance de Cicéron, de la pensée religieuse à Rome et de l'histoire des doctrines anciennes, le présent volume réunit 26 études, réparties en quatre sections. La première partie traite de la théorie et des pratiques divinatoires : De diuinatione de Cicéron, rôle et représentation de l'augure, image prophétique de Carmenta aux origines de Rome, interprétation des songes et des signes. La deuxième explore des questions de religion et de théologie anciennes : collège des épulons, arithmologie sacrée, figure de Numa dans l'historiographie romaine, perception du divin et hiérarchie céleste, preuves de l'existence de Dieu selon Juste Lipse. La troisième est consacrée aux formes et modèles de la sagesse : droit et philosophie chez Ulpien, concept d'art de vivre, Gabriel Chappuys traducteur de Sénèque, inspiration philosophique chez Grégoire de Nazianze, Distiques de Caton, consolation selon Marsile Ficin. Un dernier ensemble porte sur divers aspects de la postérité de Cicéron, jusqu'à la lecture contemporaine du De diuinatione chez Amin Maalouf.

Lire la suite...
 

C. Hamdoune, Ad fines Africae Romanae. Les mondes tribaux dans les provinces maurétaniennes

Envoyer Imprimer

christine_hamdoune_ad_fines.jpg

Christine Hamdoune, Ad fines Africae Romanae. Les mondes tribaux dans les provinces maurétaniennes, Bordeaux, 2018.

Éditeur : Ausonius Éditions
Collection : Scripta antiqua
538 pages
ISBN : 2356132147
30 €

Les Maurétanies, Tingitane et Césarienne, tardivement intégrées dans l'Empire romain, se distinguent des autres provinces africaines par l'importance de communautés rurales sédentaires (gentes) dont le type d'organisation politico-sociale, fondée sur des liens familiaux et régie par la coutume, est reconnu par Rome. Ces régions sont aussi les premières à sortir de l'Empire au moment de l'arrivée des Vandales, qui favorise la mise en place de royaumes maures au sein desquels s'observent des manifestations diverses du processus de construction d'identité ethnique, plus ou moins marquées par quatre siècles de relations complexes avec Rome. Cet ouvrage propose une analyse de ces relations en fonction du degré de marginalité des populations maures, de la périphérie des centres romanisés aux zones frontalières.
La réaffirmation des structures tribales pendant les “siècles obscurs” qui précèdent la conquête arabe découle en partie de la perte de confiance dans les institutions romaines des élites tribales romanisées et christianisées, à la suite de la guerre de Firmus, mais aussi de l'installation de populations maures venues du sud : toute une partie de l'Afrique est désormais tournée davantage vers les axes de circulation et d'échanges avec les zones présaharienne et saharienne.

Lire la suite...
 

B. Bischoff, Katalog der festländischen Handschriften des neunten Jahrhunderts. Gesamtregister

Envoyer Imprimer

bischoff.jpg

Bernhard Bischoff, Katalog der festländischen Handschriften des neunten Jahrhunderts (mit Ausnahme der wisigotischen). Gesamtregister. Bearbeitet von Birgit Ebersperger, Wiesbaden, 2017.

Éditeur : Harrassowitz
XVI-322 pages
ISBN : 978-3-447-10912-3
98 €


Der als Ergebnis jahrzehntelanger Forschungsarbeit von dem Paläographen und langjährigen Münchener Ordinarius für Mittellateinische Philologie Bernhard Bischoff verfasste Katalog verzeichnet - mit Ausnahme der insularen und der westgotischen - die erhaltenen Handschriften und Fragmente des 9. Jahrhunderts. Diese für die Überlieferung der klassischen und patristischen Literatur so bedeutende Epoche war auch für die Schriftentwicklung immens fruchtbar; der Katalog ermöglicht einen Gesamtüberblick über die erhaltenen Handschriften des 9. Jahrhunderts und eröffnet so neue Erkenntnisse über die Buchproduktion und die Schriftentwicklung in bereits bekannten wie auch bislang unbehandelten Skriptorien.
Die drei aus dem Nachlass von Birgit Ebersperger herausgegebenen Bände bieten höchst reichhaltige und vielfältige Informationen, die durch den nun vorliegenden Registerband erschließbar werden. Neben den aus den Bänden I-III zusammengeführten Registern der Schreiborte und Schriftprovinzen und den Registern der zitierten Handschriften wurden zusätzliche Register neu erarbeitet: Ein Autoren- und Werkregister, ein Sachregister, ein Personenregister, ein Ortsregister sowie Register der Buchstabenformen, Ligaturen und Kürzungen.

 

Source : Harrassowitz

 

Bartolomé de Medina, El tratado de "dominio" en la escuela de Salamanca

Envoyer Imprimer

el-tratado-de-dominio-en-la-escuela-de-salamanca.jpg

Bartolomé de Medina, El tratado de "dominio" en la escuela de Salamanca, Pampelune, 2017.

Éditeur : EUNSA
Collection : Pensamiento medieval y renacentista,  173
260 pages
ISBN : 978-84-313-3179-5
16,50 €

La cuestión del dominio que ejerce el ser humano sobre lo real revela el elemento constitutivo del ser humano como realidad que, por ser dueño de su existencia. Por otro lado, el suum y la posibilidad de respetarlo en derecho y en cualquier forma contractual hacen de la delimitación de las formas de ejercer o realizar ese dominio (como propiedad, uso, usufructo o posesión) una cuestión clave del derecho civil y eclesiástico y del pensamiento económico. Se ha visto el interés de contribuir con algunos textos que complementen lo contenido en las Relecciones de Francisco de Vitoria, el De iustitia et iure, de Domingo de Soto y los tratados posteriores, por eso en este libro se ofrecen las lecturas sobre el dominio dictadas en la cátedra de prima por Bartolomé de Medina, como sustituto de Mancio, en unas lecciones del curso de 1566-1567, comentando la Summa Theologiae de Tomás de Aquino.

Lire la suite...
 


Page 2 sur 116

Inscription à la lettre d'informations



Recevoir du HTML ?

Identification